alcaloïde


alcaloïde

alcaloïde [ alkalɔid ] n. m.
• 1827; de alcali et -oïde
Substance organique basique d'origine végétale, contenant au moins un atome d'azote dans la molécule. Les alcaloïdes ont une puissante action physiologique (toxique ou thérapeutique : morphine, strychnine, etc.).

alcaloïde nom masculin Composé organique azoté et basique tiré d'un végétal (nom générique) (La morphine, la quinine, la strychnine sont des alcaloïdes).

alcaloïde
n. m. BIOCHIM Nom générique de diverses substances organiques d'origine végétale (ex.: caféine, nicotine, mescaline) comportant une ou plusieurs fonctions amine, à caractère nettement basique. Les alcaloïdes, très utilisés en pharmacologie, ont une grande action physiologique, soit toxique, soit thérapeutique (quinine, morphine, etc.).

ALCALOÏDE, subst. masc.
CHIM. Substance organique, basique, azotée, généralement hétérocyclique, d'origine végétale (rarement animale), douée de propriétés physiologiques remarquables (toxiques ou thérapeutiques), telle que la morphine, la nicotine, la cocaïne, la strychnine, la quinine... Synon. vx, alcali végétal :
1. Nous retrouvons là ces médicaments périmés qui avaient certainement leur raison d'être et n'empoisonnaient point en tout cas comme les alcaloïdes des chimistes de notre temps; mais tout n'est pas clair dans ce grimoire.
J.-K. HUYSMANS, L'Oblat, t. 1, 1903, p. 95.
2. M. GUSTAVE. — Il te faudrait une pincée de strychnine.
ANDOCHE. — Qui qu' c'est qu' ça?
M. GUSTAVE. — Un alcaloïde... Il suffit d'un grain... gros comme cela, sur le bout de la langue, — et cela y est! je t'en apporterai, si tu veux.
R. MARTIN DU GARD, La Gonfle, 1928, I, 5, p. 1185.
3. Et voilà qu'aujourd'hui la chimie fabrique, par voie de synthèse, non seulement les sucres, les alcools, les alcaloïdes, mais encore les vitamines et les hormones elles-mêmes, qui sont les agents spécifiques du fonctionnement vital.
J. ROSTAND, La Vie et ses problèmes, 1939, p. 155.
4. Les alcaloïdes sont des bases azotées (ordinairement hétérocycliques) d'origine végétale et douées, en général, de propriétés physiologiques et toxicologiques remarquables. Leur constitution est d'une variété exceptionnelle. Le défi que présentaient ces systèmes cycliques complexes, tant du point de vue de leur constitution que de leur synthèse, a exigé les efforts d'une foule de chercheurs de grand talent.
D.-J. CRAM, G.-S. HAMMOND, Chimie organique, trad. par P. L'Écuyer, Paris, Gauthier-Villars, 1963, p. 568.
DÉR. Alcaloïdique, adj., néol. Qui contient des alcaloïdes (LE GENDRE ds F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouveau traité de médecine, fasc. 7, 1920-1924, p. 247).
Prononc. :[]. PASSY 1914 note [] mi-long.
Étymol. ET HIST. — 1823 chim. alcalide (GUIBOURT, J. de pharm., 9, 578 ds QUEM. t. 1 1959 : Peut-être ferions-nous bien d'en former [des corps ternaires organiques alcalins] un ordre distinct fondé sur cette propriété, et dont le nom indiquât le rapport de ces composés avec ceux qui ont été de tout temps nommés alcalis. Alors le nom alcalide que j'ai proposé leur conviendrait parfaitement); 1827 id. alcaloïde « id. » (HENRY et PLISSON, op. cit., 13, 268, ibid. : Dans leurs importantes recherches sur les quinquinas, MM. Pelletier et Caventou [en 1820] ont regardé les alcaloïdes trouvés dans ces écorces comme à l'état de combinaison avec l'acide quinique, et formant de véritables sels).
Dér. de alcali; suff. -ide puis -oïde.
Alcaloïdique, 1924, supra rem.
STAT. — Fréq. abs. litt. :9.
BBG. — BÉL. 1957. — Biol. t. 1 1970. — CHESN. 1957. — Divin. 1964. — DUVAL 1959. — FROMH.-KING 1968. — GALIANA Déc. sc. 1968. — GRAND. 1962. — Lar. méd. 1970. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MONT. 1967. — Sc. 1962. — UV.-CHAPMAN 1956.

alcaloïde [alkalɔid] n. m.
ÉTYM. 1827; alcalide, 1823; de alcali, et -oïde, ainsi dénommés à cause de leur réaction alcaline, opposée à des réactions acides.
Substance organique basique contenant du carbone, de l'hydrogène, au moins un atome d'azote dans la molécule et souvent un quatrième élément, comme l'oxygène. || Les alcaloïdes ont une puissante action physiologique (toxique ou thérapeutique : morphine, strychnine, etc.). || Malgré l'étymologie du terme, certains alcaloïdes ont une réaction neutre.
Alcaloïdes végétaux, formant une grande partie des principes actifs de certains médicaments. || Alcaloïdes liquides, volatils, non oxygénés. Cicutine (conine ou conicine), nicotine, spartéine. || Alcaloïdes solides, non volatils et oxygénés. Aconitine, agrostemmine, aniline, atropine, brucine, caféine, cinchonine, cocaïne, codéine, colchicine, curarine, digitaline, émétine, éphédrine, ergotinine, ésérine, fumarine, hydrastine, hyoscyamine, lobéline, morphine, muscarine, narcéine, narcotine, papavérine, pelletiérine, physostigmine, picrotoxine, pilocarpine, pipérine, quinidine, quinine, ricinine, rosaniline, scopolamine, strychnine, thébaïne, théine, théobromine, toluidine, tropine, tyramine, vératrine (ou cévadine), yohimbine. || Alcaloïdes naturels, de synthèse.
Alcaloïdes animaux. Leucomaïne, ptomaïne.
1 Je tirai de mon sac un petit flacon ! — Une goutte de cet alcaloïde, pensai-je, distendrait la pupille ? (…) — Mais je rejetai encore cette idée : le solutum en question ne pouvait s'appliquer avec fruit sur un cadavre.
Villiers de l'Isle-Adam, Tribulat Bonhomet, p. 168.
2 Le banquet (…) dura quarante-huit heures. Il y fut bu quatre hectolitres d'un vin blanc de Nord, bon marché et âcre, mais riche en alcaloïdes qui excitent au plus haut point les nerfs moteurs, et près d'un hectolitre de marc.
Roger Vailland, 325 000 francs, p. 74.
DÉR. Alcaloïdique, alcaloïdisme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alcaloide — Alcaloïde Les alcaloïdes sont des molécules organiques hétérocycliques azotées d origine naturelle pouvant avoir une activité pharmacologique. Ce nom dérive du mot alcalin ; à l origine, le terme a été employé pour décrire n importe quelle… …   Wikipédia en Français

  • alcaloide — m. bioquím. Sustancia nitrogenada de origen vegetal que posee propiedades alcalinas. Se han usado en medicina desde muy antiguo por sus efectos fisiológicos y terapéuticos y porque con dosis muy pequeñas se obtienen unos efectos muy potentes.… …   Diccionario médico

  • alcalóide — s. m. Substância orgânica azotada que tem propriedades alcalinas.   ♦ Grafia de alcaloide antes do Acordo Ortográfico de 1990 …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • alcaloide — |ói| s. m. Substância orgânica azotada que tem propriedades alcalinas …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • alcaloide — sustantivo masculino 1. Compuesto orgánico nitrogenado, de carácter básico, producido por algunas plantas …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • alcaloide — (De álcali y oide). m. Quím. Cada uno de los compuestos orgánicos nitrogenados de carácter básico producidos casi exclusivamente por vegetales. En su mayoría producen acciones fisiológicas características, en que se basa la acción de ciertas… …   Diccionario de la lengua española

  • Alcaloide — Sus estructuras químicas son variadas.[1] Se considera que un alcaloide es, por definición, un compuesto químico que posee un nitrógeno heterocíclico procedente del metabolismo de aminoácidos; de proceder de otra vía, se define como… …   Wikipedia Español

  • Alcaloïde — Les alcaloïdes sont des molécules organiques hétérocycliques azotées basiques pouvant avoir une activité pharmacologique. À l origine, le terme a été employé pour décrire n importe quelle base de Lewis contenant un hétérocycle azoté (ou… …   Wikipédia en Français

  • Alcaloide — ► sustantivo masculino QUÍMICA Compuesto orgánico similar a los álcalis. * * * alcaloide (de «álcali» y « oide») m. Quím. Nombre que se da a unas sustancias alcalinas extraídas de ciertos vegetales, algunas de las cuales se emplean en medicina y… …   Enciclopedia Universal

  • alcaloïde — (al ka lo i d ) s. m. 1°   Terme de chimie. On nomme ainsi certains corps qu on extrait des végétaux et qu on regarde comme des alcalis parce qu ils neutralisent les acides. La morphine est un alcaloïde. 2°   Il y a aussi des alcaloïdes azotés ou …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré